En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt. Fermer
France pays France (changer de pays)
         Recherche avancée   Mon compte



Téléchargez le livre :  Cahiers de la sécurité et de la justice : Extrémisme violent et désengagement de la violence - n°46

Cahiers de la sécurité et de la justice : Extrémisme violent et désengagement de la violence - n°46


Quelles pratiques psycho-criminologiques

Institut National Des Hautes Études De La Sécurité Et De La Justice (Inhesj)
La Documentation française
Format : PDF sans DRM

14,99

RÉSUMÉ DU LIVRE - MOT DE L'AUTEUR - MOT DE L'ÉDITEUR
L’extrémisme violent est diversifié et multiforme. La notion d’extrémisme violent recouvre bien plus que l’atteinte à la vie ou à l’intégrité physique des personnes et la destruction de leurs biens. Elle englobe aussi, les violences sexuelles et les autres violations des droits de l’homme. Qui plus est, les groupes et cellules extrémistes se créent et se fragmentent presque continuellement, et leurs tactiques et stratégies évoluent sans cesse. Les attaques terroristes qui se sont succédé ont mis particulièrement en lumière la radicalisation islamiste qui a conduit les autorités à trouver des réponses qui portent en premier lieu sur un plan sécuritaire et pénal mais également, pour tenir compte de la globalité du phénomène, sur la prévention et une possible réinsertion. Plusieurs expérimentations ont eu lieu portant sur des programmes dit de « déradicalisation » conduits dans le cadre carcéral ou hors les murs de la prison.

Ce numéro des Cahiers de la sécurité et de la justice présente plusieurs contributions qui rendent compte d’un travail scientifique ambitieux visant à produire des données probantes permettant un début d’évaluation sérieuse des programmes de désengagement de la violence extrémiste ».